Ceci marque une pause dans mes notes manuscrites, qui recommenceront en 2013.
Les articles qui suivent proviennent d’un petit blog sur le carnassier que j’ai tenu quelques mois, avant de reprendre mes notes écrites…

L’année 2010 allait être marquée pour moi par de nombreux changements.

Le premier et non des moindre, a été mon déménagement durant le mois de septembre. Je me retrouvais dans la province de Namur un peu en dessous de Dinant. Mes lieux de pêche allaient changer. Habitant Bruxelles avant cela, je pêchais très souvent le vieux Canal Charleroi-Bruxelles. Ce lieu reste pour moi l’un de mes préférés encore à l’heure actuelle. Malheureusement, le nombre de kilomètres me séparant des premiers biefs m’empêche de m’y rendre plus souvent.

2010 marquait aussi, au niveau de la pêche, le grand retour de la pêche aux carnassiers, après de très nombreuses années passées à pêcher la carpe. Mes débuts dans « le carna » ressemblaient beaucoup à de la découverte, et j’avais à présent la ferme intention de commencer avec le temps, à maîtriser le sujet. Inutile de dire que le net, et les forums, m’aideront dans ma quête.

Me voilà donc à la frontière entre les provinces de Namur et du Luxembourg. Il était temps de découvrir mes nouveaux terrains de jeu:

La Lesse

Elle coule à 400 mètres derrière la maison, j’allais pouvoir découvrir la pêche en rivière de la truite aux leurres, une grande première et un pur bonheur !

2011-06-15_15.27.31

La Meuse

Située à une bonne quinzaine de kilomètres de chez nous. Complètement déconcertante lors de mes premières sorties, j’allais petit à petit découvrir un endroit très agréable à pêcher.

Les barrages de l’Eau d’Heure

Un peu plus loin, avec une petite heure de route, je pourrai enfin m’y rendre un peu plus souvent pour essayer d’y pêcher le carnassier, ce que je n’avais jamais fait avant en ces lieux.

Il me reste encore plus d’un endroit à découvrir dans les environs, mes ces trois lieux me permettent déjà d’envisager de nombreuses futures sorties.

Malheureusement 2010 sera aussi l’année des premières claques en Meuse et ailleurs. J’avais l’impression d’être complètement perdu, les marques que j’avais sur mes anciens terrains de jeux étant totalement absentes. Fini les nénuphars, les branches dans l’eau, les hauts fonds,… la Meuse, grande, rectiligne, ennuyante…

Les sorties que j’ai effectuées seront bien souvent soldées par un capot, et il était clair qu’une grosse remise en question pour 2011 allait être nécessaire afin de faire mes premiers poissons…