28 avril

Petite session prévue.
Je devrais me rendre d’ici deux semaines en Moselle pour ma grande première. J’ai pu avoir quelques renseignements sur les différents biefs non loin de mon domicile.
J’ai acheté 20 kg de bouillettes, 10 de pellets et des graines, histoire d’amorcer un peu à l’avance.
Je vais explorer un peu dans quelques jours, afin de trouver un poste valable.

09 mai

Changement de programme.
Vu les pluies des derniers jours, le courant dans la Moselle est très puissant, il serait difficile d’y pêcher correctement. Je pense me diriger vers un étang où j’ai déjà posé mes lignes une journée, l’étang du Brush.
Je viens de retaper toutes mes notes sur PC. J’ai essayé de respecter l’authenticité de mes écrits, même si j’y ai apporté l’un ou l’autre changement.

13 mai

Fini le boulot, et J-2 pour la pêche.
Le temps est malheureusement exécrable pour un mois de mai. Il bruine, il pleut, et la température n’excède pas les 15°C !
Autant dire que la confiance n’est pas au plus haut pour la session qui s’annonce. J’espère trouver du poisson en testant différentes profondeurs de pêche.

15 mai

16h30 : A la pêche !
Petite session en live du bord de l’eau.
Il pleut beaucoup, mais il ne fait pas froid.
La température de l’eau est de 14°C.
Que dire de ce début de session si ce n’est que j’ai la poisse !
Une brème à 13h30, puis trois poissons décrochés sur une heure de temps. J’ai augmenté la taille des hameçons en espérant trouver la solution car je rage.
Enfin, le poisson bouge bien, c’est déjà une bonne chose.

21h35: J’ai fait une petite miroir à 20h45.
Et voilà que j’ai un départ à l’instant !
Une seconde petite miroir.
Malgré le poids peu élevé des poissons, ceux-ci se défendent très bien. Quel plaisir d’entendre résonner le bruit des détecteurs…

16 mai

DSC_004307h10: Je viens de relancer les trois cannes.
J’ai fait une petite miroir à 05h50, mais j’ai malheureusement encore décroché deux poissons.
Soucis au niveau mécanique des bas de ligne je pense. J’ai essayé de faire quelques modifications, je pense que le bas blesse au niveau du cheveux, qui s’enroule autour de l’hameçon et provoque un effet néfaste.
J’ai aussi changé pour mettre un bas de ligne en fluoro sur la canne du milieu, celle qui pour le moment démarre le plus. Je retourne me reposer un peu.

11h33: Plus rien pour le moment à part deux tirées. Il pleut depuis 7h du matin. Encore une journée pourrie à rester dans le biwy.

12h50: Encore un poisson décroché…
Cette fois pourtant avec un bas de ligne qui a déjà fait ses preuves. Je ne comprends rien.
J’avais relancé la ligne, j’étais retourné au biwy pour chercher des pellets afin d’amorcer, et à mon retour dix secondes plus tard, je vois la ligne partir vers la droite… fish on !
Une petite commune termine dans l’épuisette.
Vraiment frustrant tous ces décrochages surtout que je n’arrive pas à régler le problème.

15h20: Les affaires reprennent !
Deux départs coup sur coup, une carpe était dans l’épuisette qu’une autre canne démarre. Pas facile à gérer !
La pluie est toujours là, tout est plein de boue.
Quelle session !

DSC_0042

16h45: Encore une mini commune il y a une heure.
Il va être difficile de faire un beau poisson je crois, il y a l’air d’avoir une masse de poissons de 4-5 kilos.
Je vais amorcer un peu moins pour voir.
Moins de décroches visiblement, mais les poissons ne sont pas super bien piqués. J’ai arrêté de mettre des sacs solubles, je me demande si ça n’influence pas. Les petites tapent dedans et se piquent mal. A voir.

21h45: Aux nouvelles !
Une décroche, une commune et une miroir de 6 kg en plus.
La canne de droite donne fort aujourd’hui alors que jusqu’à présent celle du milieu produisait tout ou presque.
6 kilos miroir… oui, je l’ai pesée pour tester mon nouveau peson. J’ai d’ailleurs confondu une seconde les livres anglaises et les kilos en lisant le poids :-)

DSC_00442

17 mai

16h00: Voilà, à la maison.
Que dire depuis hier soir: 2 décroches et trois miroirs de plus.
Dernier poisson à 12h30, alors que j’étais occupé à remballer.
Bilan de la session: 22 départs pour une brème, huit miroirs, quatre communes et neuf poissons décrochés, ce qui est énorme.
Au final, que retenir de cette sortie ?
Beaucoup de départs, mais aussi beaucoup de ratés et des poissons pas toujours bien piqués.
Temps pourri, même s’il ne faisait pas trop froid.
Il s’agit d’un étang intéressant à pêcher pour une journée voir une nuit au plus, pourquoi pas en hiver, ou encore pour entendre chanter les détecteurs après quelques bredouilles.
Voilà pour cette fois. Pas d’idée de quand sera la prochaine, le planning est fort chargé pour les semaines à venir. Mais il n’est pas exclu que j’arrive à me libérer une journée ou une nuit.