La météo de ce dimanche nous a poussé à ne pas sortir sur Madine. Du gros temps était prévu, et il était inutile de prendre le moindre risque sur un lac potentiellement déchaîné.

Trois jours avant cette sortie, et à la vue des prévisions météo, je contacte la fédé du 55 afin de voir si par miracle, il reste une place disponible à l’étang du Perroi. La gentille dame acquiesce, et je saute sur cette dernière réservation.
Crespi est chaud patate à la suite de cette bonne nouvelle.

Il est 8:00 hrs ce dimanche lorsque nous arrivons sur place, et nous profitons d’une petite éclaircie afin de charger le bateau et nous mettre à l’eau. Une bonne demi heure plus tard, le bal commence.

Premier lancé pour moi, j’ai l’impression d’être pris dans un herbier à quelques mètres du bateau. Je relève doucement la canne, et je vois un premier broc pendu à mon leurre. Premier lancé je te dis !
Malheureusement, vu l’absence de ferrage, je le décroche. Crespi n’en revient.
Second lancé… pendu !
« C’est une blague » me dit-il.
Un petit sifflet rejoint le bateau.

Il ne lui faudra pas plus de trois lancés pour mettre au sec son premier bec, un joli poisson de 83 centimètres !

Perroi

Non mais t’as pas vu ce début de sortie, ça ne fait pas 5 minutes que l’on pêche, et nous avons déjà deux poissons au bateau. La journée est prometteuse, puisque nous retouchons encore chacun un poisson dans cette première demi heure de pêche !

Les touches disparaissent cependant aussi vite qu’elles n’étaient arrivées.
Entre 9h et midi, nous ferons encore un poisson chacun.
Je greugreute un peu par contre, sur mes trois poissons, le plus gros ne fait pas 45 cm. Quand on connait la population de cette étang, il paraît pourtant plus difficile de sortir du petit poisson que du gros !

Après un copieux gueuleton, il est 13 hrs lorsque nous retournons sur l’eau. Nous nous rendons dans une partie de l’étang où je n’avais pas encore été. Coup sur coup, je sors à nouveau deux sifflets. Les gros vont bien finir par arriver…

Calme plat jusque 15 hrs. Nous retournons à l’endroit où nous avons enregistré les touches au matin. Le vent se lève plus sérieusement, ce qui visiblement ouvre l’appétit de nos becs. Crespi prend un nouveau joli poisson de 83 cm, suivi un instant plus tard d’un poisson de 62 pour moi.

Perroi

Perroi

Perroi

Les poissons semblent plus actifs, mais cantonnés sur une petite surface de l’étang.
Nous allons effectuer nos dérives à cet endroit jusqu’à la fin de la sortie.

Crespi me lance un bon gros « yes ». Sa canne est pliée correctement, ce qui annonce certainement un beau poisson.
Lorsque nous le voyons arriver en surface, ce dernier est effectivement imposant, et lui livre un combat magnifique. Il aura droit à des superbes chandelles, avant que la belle ne se rende.
Verdict: 91 cm !

Perroi

Une belle grosse femelle très combative qui, même dans le bateau, ne se laissera pas faire !

C’est à mon tour de toucher un poisson correcte qui me livre également un combat sympathique.
82 cm. Je souffle un peu et retrouve le sourire :)

Perroi

Il est bientôt temps de quitter, mais j’enregistre une dernière belle prune sur mon leurre fétiche du moment.
S’en suit le plus beau combat de broc que j’ai connu jusqu’à présent. Je ne sais pas combien de temps ce dernier a duré (la go pro me sera utile ;)), mais ce bec était très certainement dopé. Putain quel combat, quel combat !
A ce premier plaisir s’ajoute celui d’avoir battu mon record, avec ce joli bec grassouillet de 94 cm !

Perroi

Perroi

La messe est dite !
Nous sommes tous les deux enchantés de cette magnifique journée venteuse et pluvieuse. Un temps pourri, mais du broc à la clé et une excellente journée entre pote sur cet étang. Pour la seconde fois, il me permet de battre mon record et de revenir à la maison, la tête remplie de souvenirs !