21 juillet:

On prend les mêmes et on recommence.
Non, plutôt, on continue.

Juillet est déjà bien entamé. Quelques sorties ça et là, et toujours ce sentiment que la poisse me colle à la peau.
Le sort s’acharne, et en plus des résultats catastrophiques que j’enregistre depuis le début d’année, la guigne s’invite à bord: une trappe du bateau fissurée par je ne sais quel miracle, la go pro qui a rendu l’âme après une averse prolongée,… bref, c’est pas la mort, mais ça commence à me faire chier !

J’attends le bout du tunnel mais j’ai toujours l’impression d’en être loin !
Ces dernières sorties ont été du même acabit que les précédentes: peu ou pas de poisson.
En analysant la situation de manière réfléchie, j’ai surtout l’impression, qu’en plus de jouer de malchance, je fais tout à l’envers. On se tape Madine par grand temps chaud, alors qu’il aurait été plus malin de taquiner les moustachus en Moselle, et nous allons sur cette dernière quand il fait plus frais, pluvieux et venteux, et que les silures sont sur off.

Il va falloir réfléchir, se remettre en question, et tenter de sortir au bon moment, et au bon endroit, pour enrayer la machine infernale. Demain est un autre jour…


30 juillet:

Courte sortie hier après-midi. Après une vague de fraîcheur et de pluie, les températures ont à nouveau dépassé les 28 degrés hier. Je me suis rendu dans deux étangs différents du coin.
Enfin un peu de broc au sec ! Deux poissons, l’un d’environ 60 et l’autre plus petit.
Cela fait du bien et redonne confiance. Espérons que le sort soit rompu !

Il ne devrait plus y avoir grand chose côté pêche pendant une dizaine de jours. J’espère qu’à l’occasion de la prochaine sortie, nous auront enfin du temps correct pour taquiner les becs. Avec un brin de chance pour une fois…