04 mai:

Nous voici de retour de notre ouverture décalée sur le lac de Madine.
Deux jours durant lesquels nous sommes restés sur place, afin de rechercher les brochets du lac.
Le résultat est très amer…
Nous avons enregistré pas mal de touches, mais très peu de poissons au sec, et surtout, des poissons de petite taille.

Madine

Voilà le plus gros !
Ce fût terriblement compliqué, et nous ne sommes pas parvenus à tirer notre épingle du jeu.
Beaucoup de préparatifs et d’investissements pour au final l’une des pires sorties sur le lac. Il va falloir se remotiver rapidement :)

La semaine prochaine, je me rends à l’étang du Perroi. Si cette sortie aurait pu me redonner la gnac, les résultats là-bas sont en ce moment également à pleurer. L’équipe des Carnassiers de Lorraine s’y est rendue le week-end passé, et seuls deux poissons sur 10 pêcheurs ont été sortis ! 
A moins que les conditions ne changent rapidement, il y a fort à parier que nous n’y ferons pas un carton comme l’année passée.


12 mai

Comme prévu, la sortie à l’étang du Perroi a été terriblement difficile.
Les mauvais résultats depuis l’ouverture en ont rebuté plus d’un, et nous étions le seul bateau sur l’étang ce mercredi !
Sur place, l’eau est couleur café au lait. Les leurres ne sont visibles qu’à 50 cm sous la surface de l’eau. Le responsable nous confirme que la pêche est vraiment mauvaise.
Crespi fera rentrer un petit bec de 50 en matinée.
A force de chercher et de ne rien lâcher, je trouve le leurre et l’animation « du jour » et j’enregistre l’une ou l’autre tape.
Je concrétise enfin en début d’après-midi un bec correcte.

Perroi

Ce sera malheureusement le seul poisson, malgré quelques grosses patates durant l’après-midi.
Au final, même si les résultats sont très faibles, j’ai le sentiment que nous n’avons pas été mauvais, et que j’ai réussi à approcher de ce qui fonctionnait ce jour là.

Je regarde pour me libérer une journée la semaine prochaine, mais cela risque d’être compliqué. Si j’y arrive, peut-être retournerons-nous un petit coup sur l’étang en barque où nous avons pêché durant le début de saison.


17 mai:

Nous sommes sortis hier sur notre étang en bateau. Les températures ont été extrêmement chaudes, avec pas loin de 28°C. Autant dire que les conditions ont été très difficiles, et que je ne donnais pas cher de notre peau !
De plus, les algues ont envahi le plan d’eau, rendant la pêche encore plus complexe que les dernières fois. Crespi trouvera cette fois la pêche à pratiquer, faisant suivre en début d’après-midi l’un ou l’autre beau poisson, mais sans concrétiser. 

C’est finalement moi qui en profiterai après avoir mangé, en mettant l’unique bec de la journée au sec. Un beau suivi de loin, et une attaque à vue à quelques mètres du bateau. Ce fût bon ! 

Content de toucher enfin un bec correct là-bas, car je n’ai jamais eu de chance sur cet étang depuis le début d’année; surtout vu les conditions du jours !
C’était là notre dernière sortie sur cet étang, car je pense que les herbiers vont très vite le rendre impraticable pour le reste de la saison.

Je ne sais pas encore quand sera programmée la prochaine sortie. J’attends avec impatience l’ouverture de la Moselle. J’espère pouvoir aller chercher quelques vifs afin de pouvoir tenter une première sortie silure avec Crespi !


26 mai:

Nous sommes sortis avec Oliv sur la Moselle dans le département du 54, du côté de Pont-à-Mousson.
Cette sortie n’est guère encourageante pour l’ouverture en Moselle dans notre département demain !
Il fait une chaleur atroce en ce moment, le mercure dépasse tous les jours les 26°C. Autant dire que cela n’a pas facilité la pêche. Seul Oliv sauve la douille de justesse, avec un petit silure pris au leurre souple.

Silure

Le cadre dans la région est magnifique. Rien à voir avec la Moselle par chez nous. Il y a de nombreux bras un peu partout, formant de grandes retenues sauvages à pêcher. Ce fût, malgré les résultats, une très agréable sortie en compagnie d’Oliv.

Demain donc, l’ouverture de la Moselle chez nous. Enfin !
Je travaille malheureusement le matin. Mais vu les températures annoncées, ce n’est que moyennement grave.
Si je termine à l’heure, je pense tenter quelques heures en float tube dans un bras mort pas loin de la maison.
J’espère au pire que les chevesnes seront un peu plus actif que dans le 54 pour m’amuser un peu malgré tout !


30 mai: 

La sortie en float tube n’a rien donné.
Conditions similaires à Pont-à-Mousson, eau brune, grosse chaleur,…
Une seule tape en début de sortie, et plus rien. Pas la moindre activité de chevesne.
Le tout sous une chaleur étouffante, 32°C à 17 heures.
Le menu météo des prochains jours reste dans la même configuration. De la chaleur et pas une goutte de pluie. 

Nous devons nous faire une sortie avec Crespi en Moselle vendredi afin de tester son nouveau float tube, mais j’ai l’impression que nous allons y aller pour rien…