10 novembre:

Retour du lac de Madine.
Nous avons pour la première fois cette année (enfin, si on ne compte pas la courte sortie « Vendée Globe » d’il y a deux semaines) pêché la zone hiver. La température de l’eau a sensiblement diminué, et ne dépasse plus les 10°C sur le lac.
Le temps annoncé pour aujourd’hui était bien pourri: 20 à 25 km/h de vent, 7 à 8°C et pluie fine. La météo ne nous a pas menti ! Nous avons dégusté, mais heureusement, nous étions parés et habillés plus que chaudement.

Sur place, nous trouvons assez facilement et logiquement les bancs de fourrage dans les plus grandes profondeurs.
Nous toucherons 4 poissons et raterons quelques touches sur la matinée. Pour une fois, tout semblait au vert, et nous étions dans le bon !

Madine

Mais comme d’hab, un grain de sable est venu gripper la machine. Vers midi, la première batterie était déjà vidée, à force de lutter contre le vent depuis le départ. Et au moment de placer la seconde, je me rends compte que je n’ai pas chargé celle-ci depuis notre dernière sortie ! En vérifiant, elle n’est plus chargée que d’un quart…
Bref, vu la force du vent, nous décidons à contre cœur de rentrer à la mise à l’eau pour ne prendre aucun risque.

Madine

Bien dommage, car sur les 3 ou 4 heures de pêche qu’il nous restait, nous aurions certainement pu continuer à bien toucher, les conditions étant idéales. 

Dans une semaine et demi, nous démarrons pour notre session de trois jours dans les polders. Cela sera l’aventure et la découverte, en espérant avoir bien ciblé les endroits que nous irons pêcher.


18 novembre :

Que ça ne passe pas assez vite !
Il y a longtemps que je ne m’étais pas retrouvé dans un tel état d’excitation avant une sortie de pêche. Plus que 3 jours avant de nous rendre dans les polders.
L’hôtel est réservé, nous ne serons qu’à 200 mètres d’un premier polder à pêcher !
J’espère vraiment que cette sortie sera bonne, afin de contraster avec le reste de l’année catastrophique que j’ai connu jusque maintenant.