04 octobre:

Ca y est, nous sommes déjà de retour du lac de Pierre Percée.
Ce court séjour de deux jours aura été aussi beau que compliqué. Le résumé de la pêche sera très rapide: 48 heures, pas une touche !

Malgré quelques conseils reçus le deuxième jour, nous ne serons pas parvenus à tirer notre épingle du jeu dans ce lieu magique. Nous avons tenté de pêcher principalement à proximité des immenses bancs de corégones, dans plus de 10 mètres d’eau. Le lac ne nous aura malheureusement pas récompensé.

Le lieu quant à lui est tout simplement splendide !
Un lac canadien en plein milieu des Vosges. Le calme et le silence y sont rois. Le niveau étant très bas, nous avons pu découvrir en partie ce que nous avions sous le bateau, de grands tombants remplis de souches et de bois immergés, des amas rocheux,… nous en avons pris plein les yeux, et même si le résultat est décevant (mais nous nous y attendions), nous gardons un excellent souvenir de cette première sortie sur le lac de Pierre Percée. Nous y retournerons certainement, en essayant de nous préparer encore mieux, afin de cette fois pouvoir rencontrer l’un des grands brochets du lac.

Pierre Percée

Les températures commencent enfin à descendre. L’automne pointe le bout de son nez, et les quelques degrés au dessus de zéro le matin sont là pour nous le rappeler. Nous irons très certainement pêcher d’ici deux semaines, soit la Moselle, soit Madine, en fonction des conditions.

Fin novembre, c’est une nouvelle fois la destination des polders hollandais que nous avons choisie pour un petit trip de trois jours.


24 octobre:

Une petite sortie hier avec Crespi en Moselle. Dur dur…
Une perche, un chevesne et un petit brochet pour moi, capot pour Crespi. Nous avons eu du mal à localiser le poisson, et la pêche fût donc mauvaise.

Et pourtant, on a le pêchant !
Je ne sais pas trop quand nous aurons la possibilité d’y retourner, là ou ailleurs.
Peut-être ferais-je une petite sortir en solo de quelques heures à droite ou à gauche si j’en ai la possibilité.